Emerveillement

Vous connaissez ma passion pour la science et mon intérêt pour l’explication de l’univers dans lequel nous évoluons alors vous devez bien penser que la découverte des ondes gravitationnelles m’a fait un plaisir énorme.  La découverte du bozon de Higgs m’avait fait rêver celle des ondes gravitationnelles ajoute à mon émerveillement.

Cet hiver parmi les lectures sérieuses qui ont agrémentées mes journées,  je m’étais passionnée pour la théorie quantique et la relativité de même que  pour  la théorie des cordes cette dernière me propulsant un un monde de vibrations qui met à mal l’idée très concrète d’habiter un monde fait de dur.  En fait nos habiterions un monde de vibrations dans un univers qui nous permet d’exister tels que nous sommes alors qu’une quantité de possibilités mathématiques permettent d’envisager un nombre innombrable d’autres univers vibrants.

Il me semble que les philosophes devront maintenent se pencher et réfléchir profondément sur ce que ces découvertes impliquent dans les réponses qu’on doit apporter aux questions suivantes : Qui suis-je – D’où je viens et Où vais-je.  Les philosophes sont seuls capables d’ajuster notre compréhension du monde aux découvertes récentes de la science.

Certains sages à travers le temps ont eu l’audace de nous présenter une conception du monde où tout est illusion.  J’interprétais ceci comme étant que la vraie réalité était ailleurs et tout autre par exemple qu’une âme immortelle faisait ses propres choix et que je n’étais qu’un véhicule lui permettant d’expérimenter.

Je crois que ces dernières découvertes vont  provoquer de véritables mutations dans nos conceptions tant scientifiques que philosophiques de voir le monde.  Intuitivement Theillard avec sa noosphère nous décrivait génialement notre univers.