Les centres d’intérêt

Ces temps-ci, j’ai renoué avec des sujets d’études.  En fait j’aimerais assez  stimuler mon côté intellectuel et répondre à des questions du genre : Pourquoi Michael Jackson  a-t-il fait le choix de se blanchir la peau et d’affiner ses traits jusqu’à l’androgynie, est-ce un choix personnel ou répond-il inconsciemment au changements de valeurs dans la société occidentale ? Peut-on rapprocher ce fait de la prise de conscience des hommes de leur partie féminine et son acceptation?  Bien d’autres questions m’intéressent par exemple les théories qui tentent de trouver une explication unifiée de   toutes les forces de l’univers.  Je me questionnne également sur la place des êtres humains dans le monde.  Je me demande  ce que nous faisons vraiment ici, ce que l’on doit prioriser.  En fait Qui suis-je, d’où viens-je où vais-je , comme les penseurs grecs dans l’Antiquité.  De vieilles questions pour lesquelles on nous propose des réponses qui ne me satisfont pas totalement.

Il me semble que nous devons nous-mêmes trouver nos réponses à ces questions. Il me semble également que c’est peut-être le sens même de notre existence.  Ils est important aussi sans doute de bien identifier quelles sont nos croyances, nos valeurs, nos convictions profondes.  Une fois ce pas franchi il est important de questionner ces mêmes croyances et de bien identifier si se sont vraiment les nôtres ou simplement des idées qui circulent ou des modes ou alors des préjugés ou des lieux communs.  Mais ce n’est pas facile.  Plusieurs fois me suis demandé ce qui est vraiment important pour moi pour me retrouver à me dire est-ce vraiment ceci ou cela pour m’apercevoir que je n’en n’étais  pas certaine.  Peut-être bien   qu’il n’est pas tellement  nécessaire d’établir des priorités mais plutôt de rassembler  les idées et de les mettre ensemble pour les voir comme sur un tableau.

En vieillissant, disons que moi,  en vieillissant  je finis par trouver que mon esprit est encombré. Les certitudes de ma jeunesse se sont évanouies et cet encombrement pèse un peu lourd parfois.  C’est pour cette raison que ces temps-ci, je fais du ménage, je recycle, je donne et veut donner, je me prépare à un allègement.  Désencombrer dehors équilibre le dedans. cependant la vraie solution c’est sûrement de faire le plus de ménage en dedans pour qu’au dehors les murs s’écartent et qu’une belle bouffée d’air vienne alléger l’atmosphère et apporter la libération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *