A propos de Solange

Ma mère Solange est partie un beau dimanche au lever du soleil, un de ses rayons lui a volé son dernier souffle, l’emportant dans l’éclatante lumière.

Elle est partie pour une autre vie comme elle l’a fait tant de fois, car ma mère a eu plusieurs vies.Elle fut d’abord une petite fille du faubourg à m’lasse, durant la crise.  Elle nous as partagé tant de fois ses souvenirs de cette vie-là qu’elle a beucoup aimée.

Puis elle a eu une vie de jeune fille durant la guerre, une vie de fille qui avait un travail en usine où elle était appréciée de ses collègues et à qui ses patrons confiaient les tâches difficiles.  Dans cette vie-là  elle allait au cinéma, reecevait ses amies et elle dansait.  La dansel l’accompagne àˋtoutes les étapes de sa vie.  C’est dans cette vie-là qu’elle a rencontré son Charles, son grand amour,  l’amour de sa vie.  Elle a quitté Montréal pour Donnacona où  a commencé sa vie de femme et de mère.

Dans cette nouvelle vie, elle a dansé avec son balai puisque papa ne dansait que les slows, elle s’est fait de nouveaux amis.  Elle a utilisé un de ses nombreux talents: créer des modèles de robes qu’elle réalisait pour qui lui en demandait, des robes pour sortir, des robes pour danser ou autres… Nous avions droit àˋchaque saison à une de ses créations

Puis cette vie-là se termine abruptement,  une fois mon père décédé.  Commence alors la dernière partie de sa vie oùˋèlle se posera à  Montréal, Trois-Rivières puis Thetforf d’où elle  nous as  quittés.

Durant toutes ses vies, certaines constantes, c’est une femme ouverte, bien en avant de son temps, active et tellement généreuse.  Elle a fait du bien partout où  elle a été: bricolages (recyclage et habillement de poupées),instigatrice de pièces de théâtre, d’écriture d’un livre par les résidents  du Manoir.  Elle a tricoté des miliers de paires de pantoufles pour le comptoir familial et dans ses derniers jours, tricotait et cousait en rêvant.

Solange a été  en tout points une femme remarquable.  Elle vivait vraiment au présent, sans regretter quoi que ce soit. C’était une femme qui avait l’intelligence du coeur, intelligence que nous ne pouvons qu’admirer et vouloir partager.  Ma mère Solange était belle et généreuse, de bon conseil, une femme droite  au dehors comme au dedans.

Elle a réussi toutes ses vies et ne peut que réussir celle qu’elle entreprend.  Puisse son exemple nous inspirer toutes et tous.

C’était la femme des petites choses  avec grand rayonnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *