En finir avec les extra-terrestres

Jung continue son étude des rencontres de troisième type et mentionne que les formes rondes lumineuses ne sont pas des apparitions nouvelles.  Il en reconnaît dans les gravures anciennes du Moyen-Âge et en a fait l’étude dans des oeuvre de peintres modernes.

Les sphères,  ce motif rond lumineux s’apparente à un mandala. Le mandala est un symbole.  Les bouddhistes et les hindouistes dessinent de tels symboles.  Ce symbole en est un de la TOTALITÉ, de l’unité.  C’est un symbole très puissant qui parle de la totalité psychique et sert à la protéger et à concilier les contraires et les contradictions en nous. Il symbolise notre individuation c’est-à-dire notre effort d’intégration de la totalité de notre être.  Notre intégration profonde.

Les soucoupes volantes sont d’impressionnantes apparitions de la totalité, elles sont des archétypes qui ont pour fonction d’unir les oppositions en nous et dans le monde. Les soucoupes volantes compensent au mieux la vie désarticulée que nous avons, vie qui ne répond aucunement aux besoins de notre âme.  Elles sont des projections de notre inconscient, projections qui rendent manifeste le désarroi dans lequel nous sommes tous plongés dans cette époque difficile.

Des sphères lumineuses ont toujours été présentes et représentées dans des icônes, dans des fresques ou es peintures.  Les saints sont représentés avec des auréoles, sur des gravures, les sphères et les boules de feu apparaissent dans le fond des tableaux.  Ces boules sont dans le ciel, les cieux.

Mais pourquoi, ces projections de la totalité prennent-elles actuellement la forme de soucoupes volantes alors qu’autrefois  on projetait plutôt sur des saints ou le Christ lui-même?

Je terminerai cet exposé la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *