Oups ….

Vous arrive-t-il parfois de dire une parole qui dépasse largement votre pensée ou de prendre une décision qui vous surprend vous-même et qui vous engage dans un imbroglio pas possible ? Cela arrive à tout le monde et on se demande en essayant d’assumer pourquoi me suis-je embarquée dans tout cela.  Il semble que lorsque nous agissons ainsi, c’est notre inconscient qui nous joue des tours soit que ce soit un aspect positif ou négatif de notre anima, aminus selon notre sexe ou alors notre ombre ( la partie pas très catholique de notre moi, que l’on cache derrrière toutes nos bonnes intentions ) ou simplement le Soi qui veut nous rappeller à l’ordre.

Selon Jung, nous avons à l’intérieur de nous quelques parties dont nous ne connaissons pas l’existence et qui parfois se manifestent pour notre plus profond désarroi.  Ces parties émergent subitement de la mer de notre inconscient et nous engagent dans des chemins  que nous aurions évités parce que peu agréables ou alors un peu effrayants.  Lorsque nous sommes dans cette situation notre inconscient a projeté au dehors un de ses contenus qui nous était inconnu.  C’est ainsi que nous découvrons que nous sommes incapble d’accepter la critique, qu’une berceuse entendue dans notre enfance nous plonge dans la nostalgie totale, que nous voulons absolument réaliser quelque oeuvre et que nos actions en sont pour ainsi dire téléguidées.

Je me suis plongée avec délectation dans les travaux de Jung et j’ai pu, par ce biais, mieux comprendre quelques parties de moi-même. Et j’ai ainsi trouvé des phrases admirables qui m’ont fait grand bien et que je livre à votre méditation.

« Accomplir simplement sa destinée est le plus grand exploit de l’homme et l’utilitarisme doit céder le pas aux exigences de la psyché inconsciente. »

« Si vous prenez la mouche lorsque l’on vous reproche quelque chose vous venez de connecter avec vote ombre. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.