Pas facile la vie d’artiste

Je me suis mise à la lecture de L’âme et la vie  de Jung le psychanalyste et je suis amenée à réfléchir sur beaucoup de sujets dont le cas des personnes qui ont des talents hors du commun, comme les artistes et les génies.

Comme moi, vous vous êtes rendu compte que ces personnes ont souvent des vies difficiles et souffrent du fait même beaucoup plus que monsieur et madame tout le monde.  Les biographies des grands personnages mettent en scène des personnes qui nous paraissent un peu déséquilibrés à nous les gens ordinaires.  On admire leur détermination, on apprécie les oeuvres qu’ils nous ont laissées et on s’émeut beaucoup de tout ce qu’ils ont dû sacrifier pour parvenir au sommet.  en y réfléchissant, nous nous rendons compte que le prix est extrême et que pour la plupart d’entre nous, trop élevé.

Je laisse à votre réflexion ces lignes de Jung  qui nous parle de l’enfant doué.  Il me semble qu’aujourd’hui, les enfants paraissent être plus doués.  Pour les parents, nos enfants le sont toujours mais il n’en reste pas moins que certains petits plus que d’autres montrent des dispositions spéciales.

Voici donc ce que Jung dit des difficultés auxquelles seront confrontés les petits génies que l’on berce  encore pour leurs voyages quotidiens au pays de rêves. 

 «Quand on marche en avant des autres, on est toujours exposé à recevoir des coups sinon du maître du moins du destin; le plus souvent, des deux.  L’enfant doué fera donc bien de se familiariser assez tôt avec l’idée qu’une capacité supérieure entraîne après elle une situation d’exception, avec tous les risques que celle-ci comporte, nottamment une conscience accrue de soi.  Seules humilité et obéissance en peuvent protéger et encore, pas toujours.»

Et cette autre : «Les dons supérieurs sont les plus beaux, mais aussi les plus dangereux fruits de l’arbre de l’humanité.  Ils sont soutenus par de frêles branches faciles à briser.»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.