Réflexions 3

Je veux revenir sur le bonheur.  Ce sujet m’inspire beaucoup ou alors me préoccupe, si je peux m’exprimer ainsi.  En fait une fois que l’on est heureux on se demande comment il se faisait que l’on ne l’était pas.  Loin de moi l’idée de banaliser la quête du bonheur qui a été si importante dans ma vie mais tout le temps que je cherchais, je ne regardais pas au bon endroit et une fois que je l’ai eu trouvé, il me semble que c’était d’une telle simplicité que je ne m’explique pas comment il se fait que cela m’apparaîssait si difficile.

Ma vie n’a pas changé mais j’ai changé mon regard sur la vie, plus concrètement, j’ai changé ma façon de voir intérieure.  Je me suis mise à être attentive à la vie elle-même, à la couleur du temps, à l’odeur du pain, à la beauté des choses en elles-mêmes.  Je me suis mise à dire tout haut que j’étais bien quand j’étais bien et toute sortes de choses de ce genre.  C’est comme si j’étais devenue beaucoup plus consciente.

 Une fois j’ai rêvé que je pouvais voler.  Ce rêve m’a vraiment intriguée et marquée car je m’en suis rappelée facilement et il me revenait souvent à l’esprit.  J’étais étudiante dans une école de sorciers comme Harry Potter et on m’avait appris comment on pouvait voler avec un simple ruban. Je vous explique et vous pourrez le pratiquer.  Bon premièrement vous placez votre ruban à terre et vous placez vos deux pieds sur le ruban et vous claquez des pieds comme la petite fille dans le magicien d’Oz. Et vous vous envolez.  C’était tellement facile, je me passais continuellement la réflexion dans mon rêve.

Maintenant, j’associe ce rêve à la découverte du moyen d’être plus heureuse que j’ai trouvé à la même époque.  S’est-il passé quelque chose de spécial dans ma vie, un changement genre gagné le gros lot, rencontré un prince charmant, avoir obtenu une reconnaissance sociale pour ma contribution.  Rien d’extérieur n’est arrivé, mais quelque chose en dedans avait changé.

Une fois que l’on a découvert que l’on peut voler, on vole de plus en plus et de plus en plus facilement.  Il suffit de claquet les talons de ses souliers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.