Se souvenir

Cette semaine marque le dixième anniversaire de l’attaque terroriste du 11 septembre.  Cette date ne peut pas s’oublier, en fait j’ai comme cela dans la tête quelques événement dont je me souviens sais où j’étais et ce que je faisais comme le jour de la mort de Kennedy où j’étais en classe et où la mère supérieure nous avait réunies dans la grande salle où nous avons regardé la télévision jusqu’à l’heure du midi où nous sommes retournées dans nos foyers respectifs.

Lorsque les premiers hommes ont marché sur la lune j’étais chez mes parents cxar je n’avais pas de télévision, étudiante et jeune mariée, j’ai vu ce petit pas sautant sur la lune.  Je me rappelle la réflexion du petit garçon que je gardais à l’époque et qui candidement m’avait avoué que les astronautes avaient bien fait de choisir  le moment où la lune est pleine car autrement ils auraient pu ne pas pouvoir se poser.

Lorsque les tours sont tombées je regardais RDI et ils n’avaient pas encore d’images ils ont juste dit qu’un avion avait percuté une tour.  Je trouvais cette nouvelle effrayante et lorsque la deuxième tour a été touchée c’est là que j’ai compris et vraiment réalisé que ce que je pensais être un accident était un geste terroriste.

Voila donc des souvenirs qui me sont personnels et que je partage pourtant avec quantité d’autres personnes qui elles aussi se souviennent précisément de ces événements et de ce qu’elles vivaient à ces moment-là.

Certains événements ont de très grandes répercussions sur les civilisations. d’autres sur des époques je pense à l’invention de la roue, de l’écriture, de l’imprimerie. que dire maintenent de la révolution informatique.  Des maladies comme le sida ont des répercussions sur les modes de vie qui dépassent l’Occident et affectent toute l’humanité.

Nous vivons à une époque où nous pouvons savoir ce qui se passe partout même savoir ce qui se pase à des centaines d’années lumière de nous, tous nos moyens techniques nous font-ils de meilleures personnes.  j’espère que oui.  Je constate cependant que la souffrance est toujours présente bien que nous pouvons en soulager une grande partie.  J’aimerais assez que la justice puisse faire d’aussi grandes avancées que les téléphones intelligents qui me semble-ils sont plus intelligents que la plupart de leurs utilisateurs. Soyons au moins aussi intelligents que nos téléphones qui se souviennent de nos amis, qui nous informent sur ce qui se passe dans le monde mais ne peuvent avoir de compassion , la compassion c’est notre ajout à l’intelligence virtuelle, et une façon de vivre humainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.