Aujourd’hui, St-Valentin

Comme vous êtes sur internet, vous pouvez aller consulter ce qui concerne la fête de la Saint-Valentin. Je ne vous ferai pas un exposé sur cette fête mais en profiterais simplement pur vous parler d’amour.

Comment parler d’amour. Cette semaine, à la télé dès que les gens parlaient d’amour ils parlaient de rencontre amoureuse et sexuelle. Comment en parler autrement car au fond, l’amour que l’on éprouve est d’abord rempli d’hormones qui nous bouleversent. Tomber amoureux c’est d’abord être viré à l’envers et transporté, on ne mange plus, on ne dort plus, on à l’air de parfaits imbéciles et on croit que personne ne s’apercevra que l’on est transformés. On aurait une étiquette sur le front marqué « EN AMOUR » que ce ne serait pas plus évident pour tout le monde. (sauf pour nous)

Ca c’est une sorte d’amour, c’est programmé pour la reproduction de l’espèce et c’est très fort aujourd’hui car l’espèce ne se reproduit pas dans nos sociétés très évoluées. Alors l’appel de la reproduction est super puissant. Je me demande si ceux qui se soumettent uniquement à cette invitation savent qu’ils sont les jouets inconscients de leur programmation biologique et qu’ils n’agissent pas librement, que la nature les mène là où elle veut? Je me demande si cet appel de la nature n’est pas plus contraignant aujourd’hui et plus puissant pour contrer notre façon de contourner la reproduction. C’est une hypothèse.

L’amour dont je veux parler, je l’ai vu dans les yeux d’un enfant. Un soir j’attendais ma fille à l’aéroport. Je n’étais pas la seule à attendre, il y avait aussi des familles de militaires. Un jeune enfant était là un an ou deux. Il ne faisait pas plus que les autres enfants, il était impatient comme tous les autres et rien ne me faisait croire qu’il était animé d’un tel amour. Des militaires passaient les portes et il cherchait et quand il a vu son père, le temps s’est arrêté pour les deux. Il s’est retrouvé dans les bras de son père, il ne parlait pas il le regardait avec une telle adoration que je ne pouvais que le remarquer. C’était un moment très grand et très beau pour eux mais aussi pour moi qui en était témoin.

La vie va passer sur cet enfant comme sur son père et je crois que ce moment de communication du coeur sera oublié mais dans la dimension spirituelle, un tel moment d’amour pourra servir de carburant pour continuer à avancer dans les moments difficiles. Il me semble que c’est ainsi que les choses devraient être, mais en toute sincérité, je ne sais pas vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.