Autres moments de grâce

 La semaine dernière je suis allée au bord du lac.  La neige était complètement disparue même si le lac était toujours gelé.  Je me suis assise dans la balançoire et j’ai joué tranquillement au Scrabble au soleil sur l’heure du dîner.  C’est la première fois de ma vie que je peux me rendre si tôt dans la saison jusqu’au bord de l’eau.  Les autres années c’est fin avril début mai que l’on retrouve ces conditions.  Assise au bord de l’eau gelée, bien exposée au soleil, j’ai longuement respiré l’air de la montagne qui quand on n’y prend garde nous fatigue et nous endort parce qu’il est bien pur, je crois.  Et puis le silence, le silence qui fait du bien et apaise.  Dans ma semaine c’est ma plus belle journée.

En revenant  nus avons installé sur la galerie les chaises de parterre pour profiter même ici de tous les rayons que le soleil veut bien nous donner.  Il y a d’autres signes que le printemps est vraiment arrivé, j’ai relégué mes bottes au fond du garde-robes mais ai conservé mon foulard question de ne pas attraper froid. Je sens bien que se termine mon hibernation, il est bien temps je crois car j’ai trouvé le temps bien long cet hiver que j’ai passé à attendre que l’on statue sur mon cas.  Et même encore aujourd’hui, on tergiverse toujours, je ne me rappelle pas avoir attendue autant que lorsque jetais enceinte de mes enfants.  Cependant attendre au beau temps, au soleil et en plein printemps, cela se prend mieux.

Je n’ai pas retrouvé le goût d’écrire, de m’exprimer sur ceci ou cela.  Quelque part je suis encore frigorifiée à l’intérieur. L’énergie et l’inspiration ne circulent pas bien.  Je suis trop dans ma tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.