Je suis faite

Rien ne va plus.  Cette interminable attente me tue littéralement.  Je suis écoeurée et même si c,est absolument pas correct d’être si négative et de me décourager, je le fais.  Je pensais que je pouvais tenir le coup mais aujourd’hui il fait un temps de cochon, je suis beaucoup plus fatiguée que de coutume et  je n’ai pas l’énergie ni pour entreprendre ni pour exécuter.

 J’ai attendu de mois en mois que l’on confirme un diagnostic auquel je ne croyais pas moi  même puisque j’avais de l’énergie et que je pouvais me demander des efforts.  Et j’ai perdu et gaspiller un temps précieux où j’allais bien à poiroter loin de ma vie ordinaire et de mes activités que j’aimais.  Vous me direz pourquoi ne pas faire autre chose.  Mais faire autre chose cela veut dire avoir planifié autre chose ce que je n’ai pas fait car j’ai toujours espéré  pouvoir reprendre les rennes de ma vie.  Cela n’est pas fait et ne se fera pas.

Dans la meilleure éventualité, je dois passer un examen (notez que je reste dans l’attente) pour reconfirmer le FAMEUX diagnostic et si c’est vraiment vrai, je serai réopérée.  quand? je devrai en encore attendre cette fois pour une opération qui n’est pas vraiment jojo, j’en parle en connaissance de cause étant déjà passée par là.

Je crois que cela aurait pu se passer autrement, j’ai fait quantité de suggestions genre laissez moi partir je reviendrai.  Même si je ne suis pas morte ni en danger immédiat, beaucoup de petits bouts de moi  sont morts, petit à petit.  Mes forces me quittent, je fais ma longue marche le matin et n’ai pas le goût de faire autre chose ni l’énergie du reste.  Mais je ne suis toujours pas essoufflée, ni ne dors avec plusieurs oreillers  tout comme je n’enfle pas.  Mais c’est certain, je me détériore petit à petit et le moral lui en prend un coup.

J’encaisse mal et suis sur le dos.  Comme une tortue, très mal en point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.