Les carnets quelques digressions

Je me suis laissée dire cette semaine que l’on pouvait parler de carnets pour parler de blogues.  Ce serait le terme français.  Je me demandais bien quel mot français pouvait convenir pour les blogues.  Cela m’a surprise que l’on n’ait pas inventé un mot nouveau comme courriels pour les messages électroniques ou pourriels pour les messages poubelle, mais carnet me convient parfaitement.  Ce terme me fait penser à des voyages comme les carnets de voyages où l’on note un peu de tout autant la température que les rencontres ou les découvertes pittoresques.   En plus carnet représente quelque chose de moins formel, vous vous rappelez votre carnet de leçons dans lequel j’écrivais aussi des poèmes et des messages à mon amour de rêve.  Un carnet c’est aussi un carnet de commissions dans lequel on liste les mille et une choses à ne pas oublier.  Un carnet peut être un carnet de numéros de téléphones et encore un carnet de timbres «Goldstar» qui sert à coller les timbres primes qui entretiennent les rêves de consommation tant des belles-soeurs de Tremblay que de nos mères quand j’ai 14 ans.  Cet été j’ai rempli un carnet de photos de tous les événements de ma famille.  Mes deux petites-filles y sourient sur toutes les pages et ma fille du bout du monde y habille quelques pages.  Et moi aussi je suis sur ce carnet comme je suis atttentive souriant aux enfants.  Ce petit carnet n’est pas ordinaire il revient des Indes où il a été confectionné de manière artisanale et ses belles pages portent des bouts de feuilles qui sont entrées dans sa composition.

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.