Le Bonheur

Ce matin j’ai repensé au bonheur parce qu’une amie me semble vivre des moments très heureux et qu’elle me les as partagés.  Elle dit que ça ne prend pas grand chose et j’en ai déduit qu’il fallait un certain état d’esprit sur lequel je me suis penchée.

Si je me rappelle des moments de bonheur, ils sont tous teintés d’un état que je qualifierais d’état de grâce.  C’est quoi l’état de grâce, pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce concept tout à fait catholique, l’état de grâce est un état où on est sans péché et plus c’est un état où on peut goûter la présence de Dieu.

Pour ma part dans cet état, je me sentais en paix avec moi-même, aucunement inquiète de quoi que ce soit, je me sentais reconnaissante en tout.  le moindre rayon de soleil déclenchait en moi un flot de joie et de gratitude envers la vie et la nature.  Je ne vivais pas de grands transports mais juste le sentiment que rien ne pouvait m’atteindre négativement.

Si je me questionne sur ce qui avait enclenché cet état je me rends compte qu’il avait été induit par un effort personnel de m’ouvrir à ce qui m’entourait et de remercier tant que je pouvais pour toutes les merveilles que je constatais.  En m’ouvrant davantage plusieurs choses qui ordinairement me laissaient de marbre, arrivaient à me révéler des nouveaux aspects et activaient mon émerveillement.

Mais cet état a fini par me quitter.  Pourquoi, je le sais plus ou moins.  A un moment donné, je me suis mise à m’inquiéter davantage, à faire  moins confiance à mon entourage.  Toutes ces tracasseries ont eu raison de mon état de grâce.  J’avais péché sans doute puisque j’avais perdu le bonheur.  Plus tard j’ai tenté de retrouver cet état car une fois qu’on y a goûté cela nous attire.  Et pour le moment, je suis toujours à sa recherche.

 

One Comment on “Le Bonheur

  1. Dans la vision du yoga, l’état de grâce existe aussi, comme dans tout autre philosophie ou religion. Pour obtenir l’état de grâce il ne faut pas attendre qu’il arrive il faut surtout faire de son mieux dans la vie. Quand on n’attend pas grand chose on est toujours surpris par les bonnes choses qui nous arrive.

    À force de ne rien attendre et de faire pourtant beaucoup pour soi et pour les autres, les moments de grâce se construisent. Ils sont de courte durée. C’est l’impermanence des choses. Mais ils arrivent de plus en plus nombreux et durent de plus en plus longtemps pour ceux qui ne se décourragent pas. Tout ca, la vie, c’est éphémère, il n’y a que l’âme qui soit éternelle et c’est pourquoi il faut faire de son mieux avec ce qu’on a et surtout, saisir les opportunités d’avoir du fun avec ceux qui nous sont chers.

    Anouk
    http://www.vini-yoga.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.