Les temps heureux

Il tombait une petite neige sur le Québec hier et elle est restée. Ce matin, les champs sont complètement blancs et les arbres sont enrobés d’une forme de duvet ceci leur confère une forme énigmatique. Je me sens un peu comme un enfant ce matin qui harcèle ses parents pour sortir et aller jouer. Je ne joue plus dehors mais je reste sensible à ces conditions qui mettent mon âme en expansion et qui augmentent ma capacité respiratoire et le plaisir de goûter un air libérateur.

Ces petits instants durant lesquels nous sommes conscients de ce que nous faisons, ces petits instants ouvrent des coins inexplorés de notre être et peuvent sans aucun doute être appelés moments de bonheur. Le genre de bonheur des enfants qui jouent.

Je vous invite à partager avec moi et d’autres de ces moments qui font la différence…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.